TEMOIGNAGE PATENT SUR L’INTEGRITE COMME MOTEUR DU DEVELOPPEMENT

Témoignage patent lors du Mubandé 2018 sur l’intégrité comme moteur du développement
J’ai eu la joie de participer au MUBANDE, ce dimanche 22 juillet 2018. Cette cérémonie de bénédiction des semences fut haute en couleur et a connu la présence de beaucoup des notables de la chefferie de Ngweshe, et des autres chefferies et entités de notre province.

Les Bashi de Ngweshe, à l’honneur ce jour-là, partagent les mêmes valeurs intrinsèques à tous les bashi/bahavu : sens de l’honneur, d’honnêteté, de dignité, de bravoure, de partage… Notre identité commune étant construite autour de trois symboles: Le Mwami, la Terre et la Vache.

La cérémonie de cette année a connu un moment fort : celui de la distribution des diplômes de reconnaissance à quelques grandes figures du monde politique, social, scientifique, religieux et militaire, qui ont marqué notre Bwami au cours du long règne d’un des monarques les plus respectés de notre pays, le Mwami Ndatabaye, pour ne pas le citer.

Et mon père , Dieudonné BOJI NTOLE, a été parmi les nombreuses personnalités primées.

En effet, la cérémonie de MUBANDE , a une dimension spirituelle, le peuple vient solliciter les faveurs de Dieu à travers le Mwami, qui a une double dimension, politique et religieuse. Les Bagweshe, les Bene Mulangane, sont comme tous les Bashi solidaires et toujours prêt à s’entraider, à se secourir… Ces valeurs ont fait la grandeur de nos ancêtres, et BOJI NTOLE, mon père a été guidé toute sa vie par le sentiment d’appartenance à cette grande communauté et par le souci des intérêts communautaires. Il est, par ailleurs, avec son grand ami papa KASHEMWA, un des fondateurs du MAJIRANE , ancêtre de l’actuel CINYABUGUMA, qui avait comme objectifs de proteger les intérêts de tous les Bashi.

Et ce jour là, lorsque le Mwami cita son nom, je fus paralysé par l’émotion et incapable de me lèver. Je me posais la question de savoir si j’étais digne de prendre ce diplôme? Avons-nous, cette génération, gardé l’idéal qui a fait la grandeur de notre peuple? Sommes nous capables de faire montre d’autant de grandeur d’âme, d’altruisme et de compassion envers notre peuple que nos ainés?

Je remercie, Sa Majesté le Mwami Ngweshe, d’avoir daigné honorer le Gouverneur BOJI NTOLE Dieudonné, parmi ces nombreuses personnalités…

Sa vie a été émaillée de beaucoup d’anecdotes consécutives à un sens élevé de l’Etat et de patriotisme, j’en donne quelques-uns ici…

– Sens du partage et de l’équité: alors qu’aujourd’hui notre pays souffre de la mauvaise repartition du revenu national et de l’égoisme, en son temps on l’avait surnommé 1/3 parcequ’au lieu de payer certains agents de l’état suite au manque des ressources, il prefera diviser par trois les salaires de tous, y compris le sien et celui des membres de son gouvernement, enfin que tous se partagent le peu de moyens disponible…

– Honnêteté: lors de la guerre de Jean Schram, il avait gardé les clés de la banque et lors de la reprise de la ville, aucune once d’or ni aucun billet de banque ne manquait contrairement à ce qui se passa après lui….,

– Bravoure: à Mbuji-Mayi, une dame-jeanne de diamants volée à la MIBA lui fut remise et il la restitua à la Miba contrairement aux injonctions du Ministre National de la Justice de l’époque ce qui lui valu une avalanche de problèmes et la perte de son poste par la suite…

Cette cérémonie a une dimension spirituelle qui a tout son sens, car elle nous permet de rester connectés à notre passé, à nos aieux et aux valeurs qui ont fait leur grandeur.
Le peuple juif qui nous a donné la Bible s’accroche à son passé dontil a immortalisé le souvenir à travers ce livre sacré. Nous aussi, nos ancêtres nous ont parlé, ils ont aussi prophétisés sur nous, ils nous ont laissé des pratiques à perpétuer afin que nous soyons bénis.
Ceux qui prennent le temps de lire la Bible, se rendront compte que les aieux des Juifs avaient eux aussi des bonnes et des mauvaises pratiques, et les juifs actuels abandonnent les mauvaises et s’accrochent aux bonnes. Sachons faire la même chose pour que Dieu nous garde sa faveur.
Le MUBANDE, fait partie de ces bonnes pratiques, qu’il est impérieux pour nous de preserver.

Cette cérémonie, à mon humble avis, devrait se tenir regulièrement dans toutes les chefferies des Bashi/Bahavu qui partagent la même culture.

Nous souhaiterions, par ailleurs, que des personnalités originaires d’autres horizons, soient aussi honorées compte ténu des actions qu’ils ont posées en faveur de nos communautés, je citerai en passant les Pères Delvaux, Défour et biens d’autres…

Mes remerciements donc, encore une fois, au Mwami Ngweshe et à tous ceux qui ont contribué, de près ou de loin, à la reussite de cette journée bénie 🏾

Signé Mwene Dieudonné Boji Ntolè

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s