Pastorale, sociologie et Bible: cas des veuves

Spiritualité biblique inculturation et sociologie en pastorale: cas des veuves 1Co 7,39-40; 2 Cor 5, 17; 1Cor 5, 7.

K’omukana walonza okuheruka anarhang’ishubira emunda aburhagwa, erhi aha mwage arheganyiza obuhya?

Ala enyigirizo wampa: une veuve mushi-kazi à Kinshasa me pose la question sur la coutume Bashi pour une veuve qui veut se marier. Je te montre ma première réponse et puis tu m’aides.

1.. »Une question qu’on ne m’a jamais posée!!! Il y a un prêtre à l’université Catholique du Congo à Kinshasa qui écrit sur les coutumes Bashi. Mais les Frères Franciscains de Kolwezi de toute culture avaient , sous Fr Christophe Kanangila, vulgarisé l’usage de l’eau bénite au lieu de faire le « kutengeneza » qui consiste à ce que un beau frère couche avec la veuve dans beaucoup des coutumes. Chez les Bashi, avant c’était pire car c’était un célibataire endurci reconnu par le roi qui remplissait cet office ».
2. Quand la foi catholique est arrivée au Bushi, beaucoup de cérémonies ont été christianisées. Même le Mubandè, cérémonie où le roi bénit les sémences c’est au cours de la messe en paroisse que le Mwami vient distribuer les sémences et reçoit le serment de fidélité des notables ».
En quatrième primaire, je voyais encore que les enfants se moquaient d’un monsieur Kahamba qui était un « citwamba » c-à-d « taureau du roi » pour « kufundûza abakana » (délier les veuves = coucher avec une veuve pour la délier de la mort de son mari défunt). Maintenant qu’il y’a le sida, même un non croyant n’acceptera plus cela. Du verbe kufundika = nouer, lier et kufundûla, kufundûza= dénouer, délier.

C’était notre grand apostolat à Kolwezi de défendre socialement, psychologiquement et spirituellement les veuves. Le Nouveau Testament est plein de considération pour les veuves.
Mais c’est important la parole que dit Saint Paul: « Si quelqu’un est dans le Christ il est une créature nouvelle  » (2 Cor 5, 17).  » Enlevez le vieux levain devenez une nouvelle pâte  » (1Cor 5,7).

* Un prêtre de Bukavu me répond:
 » Une veuve qui doit se remarier ? Il faut analyser cas par cas. Si elle n’a pas d’enfants mineurs, elle peut être dans sa famille biologique ou bien là où elle s’est mariée. Quand elle a des enfants mineurs, ça pose problème à la famille où elle se remarie. »

Réponse d’un autre prêtre à Bukavu
« En principe c’est de la casuistique, pour une veuve qui veut se remarier, elle peut se préparer à partir de chez elle , et la dot appartetiendra à l’héritier si elle a été doté en bonne et due forme ».

Une autre contribution de Saint Paul en 1Cor 7, 39-40. Donc le lien du mariage est rompu à la mort du mari, même si le lien familial de responsabilité sociale envers les enfants issus du premier lien reste. Le lien de communion des saints que l’Eglise encourage dans la prière pour les défunts reste.

La communion des saints (He 12, 22-24) concerne les chrétiens sur terre, les défunts en voie de purification (purgatoire) et les défunts et les anges qui chantent la gloire de Dieu (Ap 7) avant la résurrection finale. En Mt 22, 23-33: le lien matrimonial est une étape réservée à la vie terrestre pour préparer un autre mode d’existence concentrée sur Dieu lui-même (ils vivront comme des anges= bagashane, zigashane = qu’ils soient heureux et ne causent aucun trouble sur terre car ils sont heureux là où ils sont ).

Se préparer dans la famille créée avec le premier mari. La question des enfants mineurs c’est avec le nouveau mari qu’on discute. L’endroit où on va habiter, c’est avec lui qu’on en discute.

Quel est le sort de l’héritier? Est ce qu’il peut suivre sa mère dans son nouveau foyer?

Tout doit être fait sans choquer ni créer confusion chez les enfants mineurs.

Normalement l’héritier, s’il est adulte doit rester dans la parcelle ou la maison que son père a laissé. Et c’est lui qui recevra la dot donnée pour sa mère dans le deuxième mariage. En principe il devrait se marier pour ne pas souffrir le départ de sa mère.

Il devra souvent venir saluer sa mère et la mère saluer le fils mais chacun a un chez-soi.

S’il est mineur, chez-nous c’est la veuve qui gère les biens de l’héritier. Quand la veuve est mère du Mwami encore mineur, elle devient Mwami-Kazi, mais à ce moment elle ne se remarie pas car son nouveau mari risque de se proclamer roi.
Mais la Mwami-kazi est secondée au royaume par un oncle du roi encore mineur jusqu’à sa maturité.
PRIONS POUR LES VEUVES ET LEURS DEFUNTS
DIFFICULTÉS
Bworhere bwa Bashi oku mukana. Mpu birhasing’ihwa! Hali abarhaciyemêra oku amashi g’omugisho ganahasha.

Omukana walonza oku heruka arhagaluka emwabo. Anabera aha mwage iba amushajiraga n’engulo yana ba ya mugala wage nnahano wayimaga erhi iba afa.Omu borhere bw’e bushi, omushamuka arhanka gulirwa omwali wa hanyagire afisa omulume wali ama rhang’ihana engulo emwishazala. Oyo mukazi wahanyagalaga agwasirwe embere ahane ecindi ciragane cho buhya abonane n’owundi mulume lyo amala olufu lwiba nakwigendera. Oyo amuyanke liguma lyone arhashubirize. Ntyo obuhanya bunasigale oku olya wa muyankaga liguma n’oyo mukana anajagi berwa hoshi agera.
Amishi g’omugisho gana chesa ebyo ci garhanka bimala (sic).

Abalume bashungula bo babarhula amahanya ga ntyo. Omukazi arhamanyiri acihengeke kuli ye mpu ahushe naye acirhebe mpu amusimire n’obwo ali acikangûla. Okubundi abashamuka babwine oku ebyawe birhacigenderiri banamuhanula abone omulenga amukangûle. Emwirhu (Luhwinja) ogwo guba mukolo gwa Nzongozi, Mushagalusa aba hala Ndola, Bafulwa na Kasaza b’entondo burhinyi. Nshombo Namunesha aba e bikoma omu Bugweshe. Na Jean Marie Sunzu aba e cirhagabwa.

Ebikola biba buno, omukana arhacisima mulamu wage bulya mpu abalamu banakaz’ibarheba buzinda babahalike. Bakola baja ihanga eyo balonze awamala ebyo. Aha Feu-rouge ahaburhambi bwa inspection provinciale de la santé ho abakazi baliko ebitusè baja budufu. Abalalwe n’abandi b’ebibulahi bayanduliraho ngasi lusiku.

La question que je me pose:
Comment on peut éloigner le malheur par le péché? Bibliquement ça ne va pas.

Oyishi emyazi mushosi.
Ci kwoki 1Cor 7, 39-40 adesire oku abayankine erhi muguma afa, osigire anafunduûke muli iryo ifundo bali bon’obwabo.
Ci nanabwira oyo mukana wandosagya yene amanye bihi acishoga.

Neci ko binali barhashumiri. Erhi owabo afa, omukazi erhi mulume osigire anayunve omugongo gutwike, mpu gunalume bwenene ancishubale ko. Buzinda acihe omurhima arhanye buzira kulangalira kurhi alama irhindo.Erhi aja embuga kuba kutwa cirya ciragane acijire mugoma wagomoka olusiku lw’eciragane ci hyahya.
(Kwamaba nka kucihôla emwa Nnâmahanga wayemeraga owabo afa!)

Ci kwone kurhi awabuka obuhanya akalongeza obufumu omu caha?
Ebibliya erhayemera ntyo.

Hahaha! Obworhere bw’Abashi ko bayorha. Omwami nka akaja omu buhya ,hali omulala gwa bajinji baderha Barhwa .Omurhwa agwasirwe ashokolere mwami okujira obuhya. Embere bagwishire omurhwa anarhang’iheka omuhya e kagala ana muyanke, buzinda Mwami naye egendereze. E mwirhu e Luhwinja Mishangi ye kwanine ajire okwo.

Ntamanyiri kurhi abayandikaga Bibliya barhabonaga obworhere bw’Abashi n’obw’omushi aba omu milala edesirwe omu Bibliya.

Erindi idoso: « Obu benelaboratoire barhudwirhire obuhanya omu ntege (SIDA) kurhigi omukana olahire oku amishi g’omugisho garhashe okumuzabûla akayaka SIDA?
Erindi idoso: « cirhuma obwo buhanya bw’olufu omu mulala bubêra oku mukana ci omu gundi mulala burhabêra oku mushubalume »? N’obwo Emyanzi y’Akalembe Mk 10 ebahire lukengwa luguma n’a karhafundûka kuyumanine.Mpu omulume arhahimve mukage, n’omukazi arhahimve iba.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s